Cryptomonnaie : glossaire des termes de A à Z

Voici le glossaire crypto qu’il vous faut pour tout comprendre. Apprenez certains des termes que vous devrez connaître pour maîtriser cette technologie qui change le monde.


ASK : La valeur « Ask » est le prix auquel les vendeurs souhaitent vendre une cryptomonnaie donnée.


APR (Annual Percentage rate) : Taux annuel de rendement non capitalisé.


APY (Annual Percentage Yield) : Taux de rendement réel obtenu en un an si les intérêts sont composés. Les intérêts composés sont ajoutés périodiquement au total investi, augmentant ainsi le solde.


Arbitrage : activité consistant à tirer du profit de la différence de prix qu’il peut y avoir entre plusieurs « exchanges » pour acheter sur l’un et revendre sur l’autre.


ATH/ATL : « ATH » signifie « All time high », et désigne ainsi le prix le plus haut jamais atteint par une cryptomonnaie.« ATL » signifie à l’inverse « All time low » et désigne donc le prix le plus bas qu’elle n’ait jamais atteint.Ces deux données sont importantes pour définir des supports et résistances sur chaque cryptomonnaie.


ASIC : Un ASIC (Application Specific Integrated Circuit) est un type de circuit électronique intégrant sur une même puce l’ensemble des éléments actifs indispensables et spécifiques à un certain type de calcul bien précis (par exemple des hashes SHA 256 pour Bitcoin). L’ASIC permet une puissance de calcul très supérieure à une carte graphique GPU et est donc de plus en plus utilisé en minage pour les cryptomonnaies ayant un niveau de difficulté très élevé, comme Bitcoin ou Dash.


AIRDROP :Un airdrop consiste pour un projet de cryptomonnaie à distribuer des tokens gratuitement à sa communauté. Ces systèmes marketing permettent au projet de se faire connaitre en dynamisant sa communauté. Les airdrops sont en général reversés à des conditions précises : aimer une page Facebook, remplir un KYC, traduire un whitepaper, etc.


ALTCOIN : Un altcoin – ou “cryptomonnaie alternative” – désigne toute autre cryptomonnaie que Bitcoin.


BID : signifie « offre » en français. On voit souvent sur une plateforme de trading des valeurs « Ask » et « Bid ». La valeur « Bid » est le prix auquel les acheteurs souhaitent acheter une cryptomonnaie donnée. À l’inverse le « Ask » renvoie au prix qu’en demandent les vendeurs.


BLOC : est l’élément principal d’une blockchain, ou “chaîne de blocs” en Français. Chaque bloc contient un ensemble de transactions, qui, une fois intégré à la blockchain, permet au mineur de gagner une récompense.


BURN : de l’anglais “brûler”, est le fait de supprimer un certain nombre de tokens d’une cryptomonnaie pour faire baisser l’offre totale disponible. Cela créé un déséquilibre entre l’offre et la demande et vise généralement à augmenter la valeur de chaque token.


BITPAY: est un système de paiement permettant aux e-commerces d’accepter les paiements en bitcoins.


Bearish : est un terme anglais dérivé du mot bear (ours) qui désigne l’état d’esprit d’un investisseur qui pense que la tendance est baissière. La métaphore de l’ours est utilisée pour caractériser un marché baissier en raison de la manière dont un ours combat. Celui-ci attaque son adversaire avec ses pattes avant, en donnant des coups de haut en bas.

Bear market (marché d’ours) : marché à tendance baissière.


Bullish : est un terme anglais dérivé du mot bull (taureau) qui désigne l’état d’esprit d’un investisseur qui pense que la tendance est haussière. Par extension, bullish appliqué à un marché indique que la plupart des observateurs pensent que ce marché est sur une tendance haussière.

Bull market (marché de taureau) : marché à tendance haussière.


Bear trap : signifie en français “piège baissier”. Cela caractérise une situation dans laquelle un investisseur ou un trader vend à découvert une position, en anticipant une baisse du marché à partir d’un faux signal de vente. La tendance ne se retourne donc pas à la baisse comme prévu, mais poursuit sa hausse. Le trader ou l’investisseur est donc forcé de racheter son actif plus cher que ce qu’il ne l’a vendu pour clôturer sa position rapidement.


Block lattice : est une technologie de DLT proposant une structure novatrice de blocs. Il s’agit de blocs tressés permettant à chaque compte utilisateur de disposer de sa propre chaîne de blocs stockant le solde et l’historique des transactions. Le propriétaire du compte-chaîne est le seul à pouvoir mettre celui-ci à jour. Le block lattice est une solution idéale pour les micropaiements, car elle permet des transactions instantanées et sans frais, tout en pouvant gérer un très grand nombre de transactions simultanément.


Blockchain : est un type de technologie de registres distribués (distributed ledger technologies en anglais, ou DLT). Elle se présente comme une grande base de données formée de blocs, liés les uns aux autres de manière cryptographique, contenant des informations (transactions, lignes de codes etc.). Ces blocs sont ajoutés selon un protocole très précis et consultable par tous. La particularité de la blockchain est qu’elle est par essence décentralisée, car chacun peut y contribuer en formant des blocs. Les cryptomonnaies sont la première application viable de la technologie de la blockchain. Le web décentralisé pourrait être la suivante.


Bulle spéculative : est une progression démesurée du cours d’un titre, d’un indice, voire d’un secteur tout entier. Cette hausse est décorrélée de la croissance réelle du marché ou d’une économie. La formation d’une bulle est provoquée par un excès de spéculations optimistes sur la croissance des valorisations. Une bulle peut perdurer plusieurs mois ou plusieurs années avant d’éclater. L’éclatement d’une bulle est suivi par une baisse drastique des cours qui provoque ce que l’on appelle communément un « krach ».


BTFD (Buy The Fuckin’ Dip) : Principe de base du trading : « acheter quand tout le monde vend et que le prix vous semble au plus bas ».


CFD : est un instrument financier (un produit dérivé) permettant de parier sur la hausse ou la baisse du cours d’un actif financier, sans acheter directement cet actif.


Coin : un coin fait référence à une cryptomonnaie servant d’unité de compte, réserve de valeur et intermédiaire des échanges.


Courtier : (broker en anglais) est un intermédiaire indépendant qui vous propose de vendre ou acheter des actifs et se rémunère en prenant une commission.


Cold storage : ou “stockage à froid” – désigne une manière de détenir et de stocker ses clés privées sur un support déconnecté d’Internet. Il est possible de stocker ses clés privées sur une simple feuille de papier – un paper wallet – ou d’utiliser des portefeuilles électroniques comme le Ledger Wallet ou le Cool Wallet.


Correction : est un retournement rapide et brutal du cours d’une cryptomonnaie, à la hausse ou la baisse. On parle de « correction » car suite à ce retournement, le prix se rapproche de son cours précédent, après une période de hausse ou de baisse plutôt longue.


CEFI (Centralized Finance) : Société possédant une plateforme proposant des produits de stacking. Comparativement à la DeFi, les règles sont établies par la société.


CeDeFi : Plateforme centralisée qui permet d’investir dans la DeFi (finance décentralisée).


Chart : Graphique des prix.


DAG : (Direct Acyclic Graph, ou Graphe Orienté Acyclique en français) est un type de technologie de registres distribués (DLT), tout comme la blockchain. Les technologies de DAG n’ont pas recours aux blocs, mais utilisent un graphe acyclique direct où les informations sont stockées dans des noeuds.


DAO : est une Decentralized Autonomous Organization, autrement dit une organisation décentralisée autonome, ce qui signifie que ses règles de gouvernance sont entièrement automatisées et ne requièrent en principe aucune intervention humaine. La DAO repose donc sur un principe “trustless” (sans confiance), qui supprime la nécessité d’accorder sa confiance à un tiers : dans une DAO, « code is law », autrement dit le code fait la loi. Les règles de fonctionnement d’une DAO sont inscrites dans une blockchain et sont donc à la fois immuables et transparentes.


Dip : est une chute brutale, mais éphémère du cours d’une cryptomonnaie. Après un dip, une cryptomonnaie retrouve très rapidement sa valeur. Un dip peut résulter de différents mécanismes de marché, très souvent il s’agit d’une vente de la part d’un poids lourd (une « baleine » ou un « whale »). L’idéal est de parvenir à acheter une cryptomonnaie pendant un dip pour réaliser une belle plus-value.


DLT : (Distributed Ledger Technology) est une technologie de registres distribués. Le but d’une DLT est d’améliorer la transparence, la sécurité et la traçabilité des informations liées à différentes transactions en partageant un registre immuable et consultable par tous.


DApp : “decentralized application” (application décentralisée). Une application décentralisée fonctionne sur un réseau d’ordinateurs appelé souvent virtual machine, comme l’EVM (Ethereum virtual machine), ce qui lui permet d’être “indestructible” car disséminée sur plusieurs ordinateurs plutôt que sur un serveur d’Amazon, Google ou Microsoft. Des réseaux comme Ethereum, Stratis ou EOS sont dédiés à l’hébergement de ces DApps.


Dump : consiste tout simplement en la baisse du prix d’une cryptomonnaie. Un dump est généralement une baisse prolongée, qui peut susciter de l’inquiétude chez les traders ou les investisseurs.


Dust : poussière en français, correspond à tous ces faibles montants de cryptomonnaies que l’on conserve dans son wallet si l’on fait régulièrement du trading, et que l’on ne peut ni vendre ni convertir, les montants étant trop bas.


Downtrend : désigne simplement une tendance baissière, ce qui est sa traduction en français.


Day Trading : Activité consistant à spéculer à court terme et à acheter et à vendre très fréquemment. Le « day trader » s’oppose au « hodler », l’investisseur à long terme.


Dark pool : pratique visant à permettre à des whales, notamment des investisseurs institutionnels, d’effectuer des transactions anonymes entre eux sur une plateforme, c’est-à-dire sans qu’elles ne soient visibles par le reste du marché. La tendance du marché n’est à ce titre pas modifiée comme elle pourrait l’être par la publication d’un grand nombre d’opérations tandis que ces dernières apportent de la liquidité à la plateforme.


DeFi (Decentralized Finance) : Application décentralisée sur un protocole Blockchain sous la gouvernance d’une DAO (Decentralized Autonomous Organization).


DCA (Dollar cost averaging) : Stratégie d’investissement des gros entrants sur des marché peu liquides consistant à acheter en plusieurs fois pour réduire l’impact de la volatilité notamment.


Exchange : est une place de marché dédiée aux cryptomonnaies. Outre la possibilité de vendre et d’acheter des cryptomonnaies et éventuellement des monnaies fiat, les exchanges mettent à votre disposition un wallet qui vous permet de stocker, de transférer vos coins, et d’en recevoir venant d’autres personnes


Effet de levier : il permet de multiplier son exposition sur le marché, tout en n’immobilisant qu’une partie de son capital, que l’on appelle la couverture. Le courtier met à disposition la partie restante de la valeur totale de la position. Les gains et les pertes sont calculés sur la valeur totale de la position. L’effet de levier permet de gagner de très importantes sommes, mais expose également à des risques proportionnels de perte.


FUD : Fear, uncertainty and doubt (peur, incertitude et doute). Le FUD consiste à tenter d’influencer d’éventuels investisseurs ou traders en diffusant des informations négatives suffisamment vagues pour semer le doute. Le FUD consiste par exemple à dénigrer une crypto-monnaie ou un projet.


Fiat :  (Monnaie fiduciaire)monnaie émise par les banques centrales, qui repose sur la confiance que l’on a en ces institutions émettrices. Exemple : $, €, £…


FOMO : Fear of Missing Out. Sur les marchés financiers, cette expression désigne la peur d’un investisseur ou d’un trader de manquer une bonne affaire, qui pousse à agir de manière impulsive pour être sûr de prendre le train en marche. Le FOMO est étroitement lié à la psychologie des foules et est très courant sur le marché des cryptomonnaies, qui comporte un grand nombre d’investisseurs ou de traders peu familiers avec les mouvements de marché.


Futures : ou contrats à terme, sont des produits dérivés d’actifs sous-jacents prenant la forme de contrats dûemment approuvées par les autorités de régulation.
L’intérêt d’utiliser des contrats futures au lieu d’acheter directement une cryptomonnaie se trouve principalement chez hodleurs. EN cas de marché baissier, il peuvent laisser leurs cryptomonnaies dans leur haldware wallet, et prendre une position courte – à la baisse – sur les futures. Cela leur permet de se protéger contre la baisse du prix de leurs actifs.


Flippening : désigne le moment où la capitalisation totale d’Ethereum (ETH) dépassera celle de Bitcoin (BTC).“The flippening” est une théorie née suite à l’envol du prix d’Ethereum (ETH) et à la diminution de la Dominance de Bitcoin.


Front running : manipulation consistant, pour un broker, à tirer parti de la fluctuation des cours engendrée par l’exécution de l’ordre d’un de ses clients. Il peut par exemple exécuter plusieurs petits ordres d’achats pour son compte propre juste avant d’exécuter un ordre important pour son client qui ferait prendre de la valeur à l’actif, générant ainsi une plus-value intéressante


FUD (Fear, Uncertainty and Doubt) : Peur, incertitude et doute. Technique consistant à diffuser des informations négatives, souvent vagues et inspirant la peur dans le but, parfois, de faire baisser le prix et/ou de discréditer un projet.


FUDster : celui qui pratique le FUD.


HODL : vient du mot « hold », qui veut dire tenir ». Le « hodler » investit sur le long terme.


ICO Initial Coin Offering (Offre initiale de jetons) : levée de fonds en crypto-monnaie par l’émission et la vente d’un token.


Kijun : En analyse technique, il s’agit de la courbe dessinant la moyenne des prix des points hauts et bas des 26 dernières séances. Elle est considérée comme une courbe d’équilibre et fournit une indication importante quand elle se trouve à proximité d’un support ou une résistance majeure.


Lending : Activité qui consiste prêter en cryptomonnaies via un smart-contract afin de gagner un intérêt. Le prêt est garanti par un dépôt de l’emprunteur.


Limit buy : Ordre de déclenchement d’achat placé par l’investisseur pour acheter des crypto-monnaies à un prix fixé à l’avance.


Limit sell : Ordre de déclenchement de vente à un prix fixé à l’avance.


Lock-up : à une période minimale pendant laquelle l’investisseur s’engage à ne pas retirer les crypto-actifs investis sur une plateforme CEFI.


Long position : miser à la hausse en utilisant le margin trading. C’est-à-dire emprunter des crypto-monnaies en espérant une hausse qui permettra à la fois de rembourser le coût de l’emprunt et de dégager un bénéfice.


Market Buy : ordre d’achat au prix du marché.


Market cap : Valeur théorique de la masse monétaire d’une crypto-monnaie. Pour calculer le « market cap » on multiplie le nombre de tokens en circulation par le prix d’une unité.


Market sell : ordre de vente au prix du marché.


Margin trading : prêts sur marge permettant aux prêteurs de tirer bénéfice de leurs capitaux dormants sans risque de défaut, on ne peut effectivement emprunter que proportionnellement à ses avoirs sur la plateforme. Le seul risque à assumer par le prêteur c’est la sécurité de l’exchange. « Le bon côté du prêt sur marge c’est qu’il fournit des liquidités supplémentaires au marché, le mauvais, c’est qu’il est facile pour les investisseurs de perdre de l’argent ». – Zhao Dong, trader de gré à gré.


Moon (lune) : expression utilisée par les plus optimistes pour designer la direction des prix.


Panic Sell : vente panique et massive lorsque le prix commence à baisser.


Pumping : technique consistant à promouvoir artificiellement un projet ou une crypto-monnaie dans le but d’inciter les autres à investir, faire monter les prix et vendre avantageusement.


Pump & Dump (pomper et larguer) : manipulation de marché, généralement opérée par un acteur important ou un groupe d’acteurs importants, consistant à acheter d’énormes quantités d’une crypto-monnaie afin de faire monter artificiellement les prix en espérant créer un sentiment de « FOMO » attirant de nouveaux acheteurs. Lorsque cet objectif est atteint le pumper se transforme en « dumper » :  il vend tout avant les autres pour tirer un maximum de bénéfice.


Rekt : vient du mot anglais « wrecked » qui signifie « anéanti ». C’est une expression qui signifie que vous avez perdu beaucoup d’argent sur un mauvais placement, voire la totalité dans le cas d’un prêt sur marge.


ROI (Return on Investment) : retour sur investissement calculé en divisant le profit réalisé par le montant investi. Un ROI de 100% signifie que l’on a doublé sa mise de départ.


Sell wall / buy wall : Sur les exchanges, certains acteurs choisissent de placer des ordres de vente ou d’achat. Lorsque le prix de vente rencontre le prix d’achat, un trade (un échange) a lieu. Tous ces ordres vont dans ce que l’on appelle un « order book », ou un « livre d’ordres »». Un « sell wall » c’est littéralement un mur de vente : un ordre de vente d’un montant important ou plein de petits ordres au même prix. Le contraire étant un « buy wall ».


Short position : miser à la baisse en utilisant le margin trading. C’est-à-dire emprunter des crypto-monnaies et les vendre en espérant une baisse qui permettra de racheter plus que le montant initial afin de rembourser le coût de l’emprunt et de dégager un bénéfice.


Spoof trading : manipulation visant à offrir un actif à la vente ou à l’achat dans l’intention d’annuler l’ordre juste avant qu’il ne soit exécuté afin de dépeindre une fausse dynamique de marché, de faire foi de liquidité et d’obtenir un mouvement favorable des prix.


Stablecoin : actif numérique ayant pour objectif une parité 1:1 avec une monnaie ayant cours légal associée (dollar ou euro par exemple). Cette stabilité est garantie par une entité centralisée qui est censée posséder la collatéral en banque.


Stablecoins algorithmique : actif numérique décentralisé dont la stabilité par rapport à une monnaie traditionnelle (souvent le dollar américain) repose sur un algorithme et des smart contracts qui ajuste sa valeur automatiquement par rapport à une cryptomonnaie de réserve. Exemple : le Terra USD (UST) fonctionne grâce à un mécanisme d’ajustements avec son jeton natif le Luna.


Stack : désigne l’ensemble du capital en cryptomonnaies d’un investisseur.


Staking : Immobilisation d’une quantité de cryptomonnaie afin de valider les transactions sur une blockchain de type preuve d’enjeu (PoS / DPoS), et de recevoir des récompenses en contrepartie sous forme de cryptomonnaie.


Stop Buy : Ordre exécuté lorsque le prix dépasse une certaine limite afin de ne pas rester en dehors du marché quand une phase haussière semble débuter.


Stop Loss : Ordre exécuté lorsque le prix passe en-dessous d’une certaine limite afin de quitter du marché quand une phase baissière semble débuter.


TA (Technical Analysis) : Analyse technique. Représentation graphique du cours qui tente de prédire à partir du passé les mouvements futurs du marché.


TVL (Total value locked) : Montant de capital verrouillé dans sur un smart contract.


Token (jeton) : Unité de compte propre à un actif numérique. Les bitcoins sont les tokens du réseau Bitcoin et les ethers sont les tokens du réseau Ethereum. Dans le cadre des ICO certains tokens sont créés et déployés sur le réseau Ethereum. Ils suivent généralement un standard, appelé « ERC20 ».


Tokenomics : Ensemble des règles qui établissent la quantité maximale (on parlera bien souvent de supply totale), l’émission monétaire et la distribution d’un actif numérique.


Trading bot : programme charger d’acheter et de vendre sans intervention humaine en suivant une stratégie définie par le programmeur.


Wash trading : manipulation visant à acheter et à vendre simultanément le même crypto-actif afin de dépeindre un faux engouement du marché pour ledit actif et d’inciter d’autres acheteurs à se positionner dessus.


Whale (baleine) : Acteur important possédant un gros capital et dont les ordres peuvent avoir un impact sur le cours.


Yield farming : Utilisation de la DeFi pour générer des intérêts en déposant des cryptomonnaies sur une plateforme de prêt et d’emprunt ou sur une pool de liquidité d’une place de marché décentralisée.

error: Content is protected !!